« La sexualité du ver de terre mise à nu » :)

Chacun de nous a son petit jardin plus au moins secret… le mien, un pote-âgé 🙂 nommé Denis m’a récemment dévoilé un bout du sien : « Eloge du ver de terre »   écrit par Christophe Gatineau.  Je l’ai dé-vo-ré… faut dire qu’il est bon et bio 🙂 Magnifique récit, à la fois tendre parfois drôle souvent touchant, bref… un combat pour la survie du ver de terre, car (je vous cite, M Gatineau) « notre futur dépend de son avenir » ; livre aussitôt lu aussitôt acquiert afin de faire passer son message autour de moi… lisez plutôt, mes chers ami(e)s  cet édifiant 🙂 chapitre maladroitement photographié mais publié avec l’accord préalable de son auteur 🙂 Merci Monsieur Gatineau  d’avoir accepté la publication de cet extrait sur mon humble blog ; merci à toi mon ami Denis de toujours laisser ouverte la porte de ton potager 😉  Parce que  je garde toujours le meilleur pour la fin 🙂 merci  du fond du coeur à vous, mes chers visiteurs ! Bonne lecture… ensuite, à nos vers libres 🙂 Bisous. SONY DSCSONY DSC

Publicités

16 réflexions sur “« La sexualité du ver de terre mise à nu » :)

  1. Merci Julie et Christophe Gatineau., grâce à vous je commence ma journée avec un grand sourire, et en ayant appris quelque chose ! Et pour couronner le tout le plaisir des yeux de tes photos Julie…
    🙂

  2. Merci, Julie!
    J’ai pourtant beaucoup côtoyé les animaux, mais je n’imaginais autant de sensualité chez les lombrics!
    Je me coucherai moins ignorant ce soir.
    Il est bien, ton pote. Il sait caresser les curiosités.
    Bisous, Julie.
    MERCI!!

  3. Merci Julie pour ces extraits « savoureux »; dommage que l’auteur , pour étayer ses théories, tire parfois des conclusions hâtives de ses observations. (ex: les vaches dont le comportement est très perturbé en période de chaleur et en l’absence de taureau)
    Merci également pour ces belles photos champêtres, bises.

    • Ha, Rom, mon mari dit pareil que toi 🙂
      Mais je crois également qu’elles sont très affectueuses… je passe de longs moments à les observer se lécher mutuellement, c’est apaisant 🙂
      Merci de ta visite. Bises.

  4. Ma foi c’est très souriant tout ça, et drôlement sympa pour les lombrics! Y’en a plein dans mon petit jardin, je me disais que c’était signe que la terre est bien vivante, en fait je vis sur vrai lupanar 😀
    Pour ce qui est du plaisir animal par contre, une petite réserve… je pense au pénis félin, hérissé de sortes de papilles dures et bien râclantes. Alors quand la chatte crie et crache, mettant fin au coït d’ailleurs, il y a fort à parier que ce n’est pas de la jouissance 😉
    Bisous bisous (chastes)

    • 😀
      Tu me fais rire, merci Baladine 🙂
      J’ignorais la douleur post coitale chez la chatte, car jamais assisté à un accouplement 🙂
      Merci d’être passée 🙂 Bisous.

  5. « our future depends on its future ». That’s the truth, everything is connected. I wish we had politicians who understood that fact.

  6. Passionnant ! J’ai déjà trouvé des lombrics enlacés…Mais je ne me suis jamais posé la question, qui était le mâle de la femelle. 🙂

A vos mots libres et souriants :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s